Préparez votre pelouse à l’hiver - Mjardiner

Préparez votre pelouse à l’hiver

Malgré le beau temps des derniers jours, il faut se rendre à l’évidence : l’hiver sera bientôt à nos portes. Avant que la neige ne recouvre votre pelouse, quelques préparatifs sont recommandés afin de l’aider à survivre à la saison froide et à reverdir rapidement au printemps prochain.

Aération

L’aération consiste à percer des trous et à retirer des petits cylindres de sol et de gazon. Cette pratique permet de décompacter le sol et de faire pénétrer l’oxygène et l’eau vers les racines afin de favoriser leur croissance. L’aération doit être effectuée lorsque la pelouse est en croissance active, soit généralement au printemps et à l’automne. Une aération aux 2 ans est généralement suffisante pour une croissance saine de la pelouse.


Terreautage et sursemis

Ces deux pratiques culturales sont généralement effectuées tout de suite après l’aération, mais elles peuvent tout aussi bien être faites même si la pelouse n’a pas été aérée. Le terreautage consiste à appliquer une fine couche de terre ou de compost (environ 1 cm) à la surface de la pelouse. Cela permet d’améliorer la qualité du sol et de favoriser la décomposition du feutre. À cet effet, il est important d’utiliser une terre à gazon de qualité, et non une terre noire tout usage. Le sursemis consiste à ajouter des semences à gazon dans une pelouse établie afin d’en augmenter la densité. C’est également l’occasion d’augmenter la biodiversité en utilisant un mélange de différentes espèces de graminées à gazon et, pour ceux qui le désirent, d’autres couvre-sols comme le trèfle.

Le semis doit être effectué au plus tard vers la fin septembre pour le sud du Québec, afin de laisser le temps aux plantules de s’établir avant la saison hivernale. On doit s’assurer que le sol reste humide en tout temps suite au semis pendant une période d’environ 2 semaines.

Tonte

La tonte de la pelouse doit continuer jusqu’à ce que la croissance des parties aériennes soit pratiquement arrêtée. La hauteur de tonte recommandée est de 8 cm, ce qui permet de maximiser la surface foliaire, et ainsi d’optimiser la photosynthèse. Puisque les sucres accumulés par la photosynthèse seront stockés dans le système racinaire, la tonte haute favorise également le développement des racines. La dernière tonte de l’année peut cependant se faire à une hauteur plus courte, soit à 5 cm. Cela permet de réduire la biomasse foliaire susceptible aux attaques de maladies sous le couvert de neige.

Protections hivernales

Depuis quelques années, l’utilisation de toiles de protection sur les pelouses en façade a gagné en popularité au Québec. Le rôle de ces toiles est avant tout de faciliter le nettoyage de la pelouse au printemps en captant les cailloux et les débris qui seront envoyés sur la pelouse par le déneigement. Ces toiles doivent être installées le plus tard possible à l’automne et être enlevées le plus tôt possible au printemps. En effet, la température sous ces toiles est plus élevée que celle de l’air ambiant, ce qui peut retarder l’endurcissement de la pelouse pendant l’automne et la faire chauffer pendant les journées ensoleillées. Des toiles posées trop tôt ou enlevées trop tard peuvent causer des dommages à la pelouse et retarder sa reprise au printemps.

Dommages à une pelouse causés par une toile de protection hivernale enlevée tardivement. Crédit photo : Guillaume Grégoire

Guillaume Grégoire

Vous aimerez aussi...