À quoi ça sert la pelouse? - Mjardiner

À quoi ça sert la pelouse?

Elle est partout autour de nous, mais on n’y porte pas nécessairement attention. Certains la détestent et veulent s’en débarrasser, alors que d’autres la manucurent presque jusqu’à l’obsession. Cependant, on se pose rarement la question : à quoi ça sert une pelouse?

La pelouse est d’abord et avant tout une plante, et, comme les autres plantes, elle procure de nombreux bienfaits sur la santé et l’environnement, notamment :


  • Séquestration du CO2 : saviez-vous qu’une pelouse fixe environ 1 tonne de carbone atmosphérique par hectare par année1, soit l’équivalent d’une forêt en croissance2? Ainsi, les sols sous les pelouses sont ceux qui contiennent la plus grande concentration de carbone organique en milieu urbain, soit environ 155 tonnes de carbone par hectare3.
  • Production d’oxygène : on estime qu’une pelouse d’un hectare produit suffisamment d’oxygène pour près de 160 personnes à chaque jour4.
  • Lutte aux ilots de chaleur : par l’évapotranspiration, la pelouse refroidit l’air ambiant et contribue à la lutte aux ilots de chaleur urbains. La température au-dessus d’une pelouse est de 1 à 2 degrés Celsius plus fraiche qu’au-dessus d’une surface inerte5.
  • Conservation de l’eau : la pelouse crée une surface perméable qui permet à l’eau de pénétrer dans le sol et atteindre la nappe phréatique. Cela diminue la charge vers les égouts pluviaux et réduit les coûts de traitement de l’eau pour les municipalités. La pelouse est également excellente pour capter les contaminants transportés par cette eau, et ainsi éviter qu’ils n’atteignent les cours d’eau.
[bsa_pro_ad_space id=4]
  • Protection du sol contre l’érosion : grâce à son couvert dense et au fait que c’est une culture permanente, la pelouse protège le sol contre l’érosion par l’eau et le vent. Cela permet de conserver sur place le sol (qui est une ressource non renouvelable) et évite la contamination des cours d’eau par celui-ci.
  • Diversité biologique : alors que certains la qualifient de monoculture, la pelouse forme plutôt un milieu de vie diversifié et cohabite avec une grande variété d’autres végétaux dans son environnement. La pelouse abrite une grande quantité de micro-organismes qui se nourrissent des feuilles, tiges et racines qui sont en renouvellement constant. Elle abrite également une panoplie d’arthropodes (insectes, araignées, vers de terre, etc.) dont plusieurs sont des prédateurs pour des organismes nuisibles.

Si ces bienfaits sont communs à la plupart des végétaux, la pelouse possède une qualité particulière qui la rend quasi unique, soit sa capacité de supporter le piétinement. Aucun autre couvre-sol ne peut supporter le piétinement aussi bien que la pelouse, ce qui permet de créer des espaces de vie pour jouer avec les enfants, faire des activités sportives ou encore assister à un concert en plein air.

La prochaine fois que vous regarderez votre pelouse, ayez une petite pensée pour tous les services qu’elle vous rend !

Guillaume Grégoire

Références

  1. Qian, Y. & Follett, R. F. Assessing Soil Carbon Sequestration in Turfgrass Systems Using Long-Term Soil Testing Data. Agronomy Journal 94, 930–935 (2002).
  2. Townsend-Small, A. & Czimczik, C. I. Carbon sequestration and greenhouse gas emissions in urban turf. Geophysical Research Letters 37, (2010).
  3. Pouyat, R. V., Yesilonis, I. D. & Golubiewski, N. E. A comparison of soil organic carbon stocks between residential turf grass and native soil. Urban Ecosyst 12, 45–62 (2009).
  4. Turfgrass Lawns and Cleaned Oxygen | The Lawn Institute. Available at: http://www.thelawninstitute.org/pages/environment/benefits-of-lawn/oxygen-and-turfgrass/. (Accessed: 27th March 2018)
  5. Brethour, C., Watson, G., Sparling, B., Bucknell, D. & Moore, T. Revue de la littérature sur les bienfaits des produits de l’horticulture ornementale sur la santé et l’environnement. 71 (George Morris Centre, 2007).
Catégories:
Pelouse

Vous aimerez aussi...