Agriculture urbaine en contenant pour tous les espaces

Le potager pour tous les espaces

Littérature reliée :
  • Le nouveau potager : le jardin comestible pour tous les espaces, Albert Mondor

L’agriculture urbaine est plus populaire que jamais. Vous souhaitez vous aussi récolter vos propres légumes et fines herbes, mais vous n’avez pas de terrain? Vous serez sans doute agréablement surpris d’apprendre que la plupart des plantes comestibles peuvent être facilement cultivées en contenant, en plein cœur de la ville.


Toutefois, il faut avoir une certaine créativité pour arriver à cultiver des plantes potagères en milieu urbain. On a bien souvent d’autre choix que de s’astreindre à cultiver les fruits et les légumes en pot sur les balcons, les terrasses, les toits et même les murs des édifices!

Les plantes comestibles dont on consomme les feuilles, comme les fines herbes et la bette à carde, figurent parmi les plus faciles à cultiver en contenant.Bette a carte et fenouille

Qu’il s’agisse de fruits, de légumes ou de fines herbes, presque toutes les plantes comestibles conviennent à la culture en contenant. Même les carottes et les pommes de terre peuvent pousser dans un pot! Cependant, les végétaux les mieux adaptés à la culture en contenant sont certainement les fines herbes et les légumes dont on consomme les feuilles, comme la bette à carde, l’épinard, le kale et la laitue par exemple.

Si vous souhaitez cultiver des tomates en contenant, vous pouvez opter pour un cultivar compact arbustif ou retombant qui produit des petits fruits, comme ‘Tasti Lee’, ‘Tiny Tim’ ou ‘Tumbling Tom’, mais sachez que les cultivars de plus grandes dimensions peuvent aussi être cultivés dans de grands pots avec succès. Vous pouvez également faire croître en contenant des cultivars d’aubergines et de poivrons qui produisent des petits fruits, comme ceux faisant partie des séries Lunchbox ou Mini Bell.

La culture en bacs est très populaire.

La table potagère est un excellent moyen de cultiver des plantes comestibles avec peu d’efforts.

table potagère

Quant aux arbustes fruitiers, de nombreuses espèces poussent et produisent bien en contenant. Eh oui! La culture des bleuets, des fraises et des framboises en pot est une chose possible, à la portée de tous! Bien que les pommiers, les poiriers et les cerisiers puissent être cultivés en contenant, il est toutefois préférable d’opter pour des végétaux fruitiers à faible développement tels que le camerisier ou le framboisier Raspberry Shortcake™. À ce titre, les fraisiers donnent eux aussi d’excellents résultats lorsqu’on les cultive en pot. De plus, il existe aujourd’hui de jolis cultivars de fraisiers, très productifs, dont les fruits et les fleurs sont rouges, roses ou blancs.

Je vous suggère de cultiver vos arbustes fruitiers vivaces dans des contenants en textile. Fabriqué avec un géotextile épais dont les pores sont remplis d’air, ce type de pot assure une meilleure isolation des racines durant l’hiver. Pour augmenter les chances de survie de vos arbustes fruitiers, arrosez-les abondamment en octobre et, plutôt que de les laisser sur la terrasse ou le balcon, vous pouvez les déplacer et les disposer directement sur le sol vers la fin de novembre. N’hésitez pas à les recouvrir de feuilles mortes ou de neige.

Les fraises se cultivent facilement en contenant.

fraise

Pour récolter des fruits et des légumes en abondance, il faut idéalement cultiver vos plantes comestibles dans un endroit très ensoleillé, loin des arbres matures. Bien que certains végétaux comestibles, tels que la bette à carde, la carotte, l’épinard, la menthe et le persil tolèrent un peu d’ombre, la majorité des plantes potagères et des arbustes fruitiers nécessitent au moins six heures d’ensoleillement par jour pour bien croître et se développer.

D’autre part, fournissez à vos plantes comestibles un terreau riche et léger composé de terre, compost, tourbe de sphaigne et perlite. Pour la culture des plantes tropicales exigeantes comme la tomate et l’aubergine, assurez-vous d’ajouter au terreau, s’il n’en contient pas déjà, quelques poignées d’un engrais naturel à dégagement lent riche en azote et en potassium (formulation se rapprochant de 4-6-8).

Par Albert Mondor, horticulteur et biologiste

 

Catégories:
Potager

Vous aimerez aussi...