On abrille quoi, on attache quoi? - Mjardiner

On abrille quoi, on attache quoi?

L’automne, la saison des corvées extérieures qui n’en finissent plus. Ramasser la table de patio, fermer la piscine, monter le garage… Mais au jardin, on fait quoi?


Vivaces

On rabat au sol, soit à l’automne ou au printemps. Personnellement, je préfère à l’automne. Plus facile de tailler le feuillage quand il est encore sain plutôt qu’au printemps quand il est ramolli par le gel. Par contre, si vous avez de nouvelles plantations, c’est mieux de conserver le feuillage pour protéger les racines l’hiver. Par contre, s’il y a présence  de maladies, on dispose immédiatement du feuillage; il y a donc moins de chance de transmettre la maladie le printemps suivant.

J’aime bien garder les graminées durant l’hiver parce qu’elles sont jolies et procurent nourriture et abris pour les oiseaux qui passent la saison hivernale avec nous.

Si vous n’avez pas le temps de tailler à l’automne, remettez cette tâche au printemps, ce qui protégera les racines de vos vivaces. Au printemps, ne tardez pas à retirer le feuillage mort pour permettre aux nouvelles pousses de voir le soleil.

Arbustes

Ce qu’on cherche à éviter ce sont les bris par la glace lors de la fonte des neiges au printemps. Le plus simple, on attache avec une simple corde de tissu comme le sisal ou le jute (jamais de corde plastifiée).  Pour les rhododendrons et les plantes à feuillage persistant, on peut offrir une protection pour éviter les brûlures de gel. On place une clôture à neige et une toile de protection blanche (Arbotex). Attention, la toile ne doit pas toucher le feuillage de la plante directement.

Rosiers

On peut placer des cônes sur les rosier une fois rabattus, mais uniquement sur ceux qui sont peu rustiques. Attention de pas les placer trop tôt et faire cuire vos rosiers à l’intérieur des cônes. Ils ne seront qu’installés à la mi-novembre, voire la mi-décembre pour les régions plus au sud.

Même chose pour les conifères arbustifs, on ne veut pas que le poids de la neige ou de la glace ouvre des branches et casse la plante. Alors on attache les plantes à la forme érigée.

Une plante frileuse…

Vous avez acheté une plante qui est moins rustique dans votre région? On peut lui donner un coup de main et lui mettre une petite laine, comme dirait nos grand-mères. Un géotextile de couleur blanche (Arbotex) va empêcher les écarts de températures de créer des dommages.

Pour la pelouse, la croissance diminue grandement en octobre, alors on peut procéder à une dernière tonte. Cette tonte à 5cm (2po) va diminuer les risques de dommages par les mulots et permettre un meilleur drainage. Si vous souhaitez  appliquer une toile de protection en bordure de rue, choisissez-la verte ou blanche. Évitez la couleur noire qui fera chauffer la pelouse au printemps.  On place la protection quand la température avoisine le point de congélation et que le gazon est en dormance. Idéalement, le plus tard possible à l’automne.  Au printemps, il faut la retirer rapidement, pour éviter de faire chauffer la pelouse sous la toile.

Si vous disposez d’un système d’irrigation, n’oubliez pas de faire purger vos conduites pour éviter tout bris causé par le gel. On s’assure d’avoir un volume d’air assez puissant pour bien vider les vannes et tuyaux. N’oubliez pas de débrancher vos boyaux d’arrosage des robinets.

Nos bons soldats, nos outils de jardinage.

Pour nos outils qui ont servi tout l’été, on leur donne un peu d’amour. On nettoie la terre accumulée avec une brosse et on peut aussi les désinfecter avec une solution d’eau de Javel et d’eau  (1 portion d’eau javel / 3 portions d’eau). Une fois qu’ils sont bien secs, on passe un linge légèrement imbibé d’huile végétale ou minérale pour prévenir la rouille.

Pour nos sécateurs et cisailles, un bon nettoyage et entretien tel que vu dans la chronique précédente.

Donc, on garde ça simple, pas besoin de bâtir une maison autour de nos plantes.

Christian Brunet

 

 

 

Catégories:
Entretien du jardin

Vous aimerez aussi...