La pourriture apicale - Mjardiner

La pourriture apicale

Appelée aussi ‘Cul noir’, la pourriture apicale est présente régulièrement sur les tomates et les poivrons. Ce sont surtout les premiers fruits qui en sont atteints.


Qu’est-ce que la pourriture apicale?

C’est une  condition qui se développe lorsque les plants poussent très rapidement et que le calcium n’est pas capable de se rendre dans les parties de la plante où la croissance est la plus active. Il y a certainement du calcium dans le sol, mais son déplacement dans la plante est limité.

La cause et solution…

La raison principale de la présence de la nécrose (pourriture) du point de croissance trouve sa réponse au niveau de l’arrosage.  Si les arrosages sont irréguliers ou que la terre sèche trop entre chacun des arrosages, la pourriture apicale apparaîtra. Puisque l’eau est nécessaire au déplacement du calcium dans la plante, il faut s’assurer d’arroser régulièrement et d’ajouter de la matière organique lors de la plantation, comme du compost, qui aidera à la rétention en eau, surtout dans les sols sablonneaux. L’utilisation d’un paillis, comme le BRF, peut aussi aider à conserver l’humidité dans le sol.

L’utilisation d’engrais naturels riches en calcium et de calcium sous forme de gypse ou de calcium marin sont aussi des ajouts intéressants.

Par contre, avant tout, il faut s’assurer d’arroser régulièrement les plants au potager pour que le déplacement du calcium soit possible.

Plantes sensibles au potager :

  • tomates
  • poivrons
  • aubergines
  • concombres
  • courges et courgettes
  • fraises
  • laitues
  • céleris

Pas de panique! Puisque ce sont souvent les premiers fruits qui sont atteints, il ne reste qu’à régler l’arrosage et les prochains seront tous beaux!

Émilie Gabias

Vous aimerez aussi...