La tache noire du rosier

Vos rosiers qui étaient si beaux il y a quelques jours présentent maintenant des taches noires sur certaines de leurs feuilles… Comme ses symptômes l’indiquent, vous êtes en présence de la tache noire du rosier. Est-ce que c’est grave?

maladie tache noire rosier

Qu’est-ce que la tache noire du rosier?

Il faut savoir que la tache noire du rosier est un champignon qui se développe rapidement lorsque les températures sont chaudes et humides, ce qui est souvent le cas au Québec pendant nos étés. Des taches noires (2-12mm) apparaissent sur les feuilles et sont entourées d’un halo jaune. Les folioles (les petites feuilles qui composent la grande feuille) deviennent alors toutes jaunes, sauf la partie où il y a présence de taches noires. Les feuilles peuvent alors tomber et les plants peuvent se retrouver rapidement dénudés. Des feuilles peuvent réapparaître pendant l’été. La présence de petits chancres noirs peut aussi être remarquée sur les branches.

La floraison peut aussi être affectée. Les plants qui sont atteints très tôt dans la saison sont alors plus vulnérables lors d’un hiver difficile et ont moins de chance de survie.

Comment ça se propage?

Puisque le champignon survit à l’hiver sur les vieilles feuilles infectées qui sont restées au sol, la maladie va se propager avec les éclaboussures d’eau qui tombent sur les débris. Les spores sont alors projetées et peuvent pénétrer les tissus des feuilles saines lorsque les conditions sont favorables (on se rappelle : conditions chaudes et humides!). Il suffit que de l’eau soit sur les feuilles pour au moins 6 heures et le champignon a le champ libre. De mai à octobre, la dispersion est cyclique. Il faut alors être vigilant si les conditions sont idéales pour la propagation de la maladie.

tache noire sur feuilles rosier

On fait quoi pour protéger notre rosier?

Lorsque la maladie est à ses débuts, l’application d’un fongicide à faibles impacts sur la santé et l’environnement devrait être envisagée, comme les biofongicides à base d’acide lactique ou citrique. Certains fongicides disponibles en jardinerie sont aussi homologués pour lutter contre la tache noire du rosier.

Prévention

L’idéal est de prévenir l’apparition de la maladie en optant pour de bonnes actions :

  • Sélectionner des cultivars résistants aux maladies (par exemple : At Last®, Ringo®, OSo Easy Italian Ice®, etc.);
  • Ramasser et détruire toutes les feuilles tombées au sol durant la saison estivale et à la fin de l’automne;
  • Tailler les branches qui présentent des chancres;
  • S’assurer que les rosiers soient plantés dans un endroit où l’air circule bien : leur feuillage s’assèchera alors plus rapidement après une pluie. La taille peut aussi aider pour réduire le nombre de branches et aérer un peu les plants;
  • Fertiliser les plants pour qu’ils soient vigoureux et plus résistants;
  • Éviter de mouiller le feuillage lors de l’arrosage. Il faut s’assurer d’irriguer seulement au sol et idéalement l’arrosage sera effectué le matin pour permettre au feuillage de bien sécher.

Contrairement aux insectes, les maladies peuvent se prévenir lorsque les conditions favorables à leur développement sont réduites. Inspectez régulièrement vos rosiers pour détecter rapidement le début de l’infection.

Emilie Gabias

Vous aimerez aussi...