Semer du gazon en novembre? Oui c’est possible! - MjardinerF\u00e9d\u00e9ration interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Qu\u00e9bec (fihoq.qc.ca), ce qui m\u2019a permis de d\u00e9couvrir plus largement l\u2019industrie de l\u2019horticulture ornementale ainsi que les nombreux passionn\u00e9s qui y travaillent.\r\n\r\nJ\u2019adore partager mes connaissance et vulgariser des concepts scientifiques. Ma contribution au site Mjardiner sera une excellente occasion pour moi de mettre en \u0153uvre ces deux volets.\r\n\r\nP.S. Je sais j\u2019ai le m\u00eame nom de famille que M\u00e9lanie et Jean, mais nous ne sommes pas du tout parents. Par contre on aime bien se traiter de faux-fr\u00e8re et fausse-s\u0153ur, et j\u2019appelle parfois Jean \u00ab\u00a0Mononcle\u00a0\u00bb juste pour cr\u00e9er la confusion!","sameAs":[]}]}

Semer du gazon en novembre? Oui c’est possible!

Les meilleures périodes pour semer du gazon pendant l’année sont le printemps et l’automne jusqu'à la mi-septembre). Mais oui... il est possible de semer en novembre. Voici pourquoi et comment faire.

Les meilleures périodes pour semer du gazon pendant l’année sont le printemps (début mai à mi-juin) et l’automne (début août à mi-septembre). Cependant, si vous avez manqué ces fenêtres et que vous désirez toujours implanter du gazon, quelques options restent disponibles. La première est d’utiliser des rouleaux de gazon, qui peuvent être implantés pratiquement toute la saison. La deuxième option, moins connue, est de faire un semis dormant.


Semis dormant… c’est quoi déjà?

Un semis dormant consiste en fait à semer des graines de gazon tard à l’automne, alors que les conditions sont défavorables à la germination. Les graines resteront alors en dormance et commenceront à germer uniquement lorsque les conditions deviendront favorables au printemps. Toutes les semences à gazon peuvent être utilisées pour effectuer ce type de semis, n’en cherchez pas qui sont spécialement conçues pour ce moment de l’année.

Cependant, pour bien réussir un semis dormant, quelques conditions doivent être respectées :

  • La température du sol doit être inférieure à 10°C depuis 3 à 5 jours
  • La température de l’air doit osciller autour de 0°C depuis 3 à 5 jours
  • Le sol ne doit pas être gelé afin que la semence puisse être légèrement enfouie

Ces conditions correspondent généralement à la fin du mois d’octobre ou au début du mois de novembre, selon les régions, mais cela peut varier puisque les conditions climatiques sont changeantes d’année en année.

Un semis qui serait effectué trop tôt, lorsque les températures sont plus élevées, risquerait de germer avant l’hiver, et les plantules seraient alors trop jeunes pour survivre à celui-ci. Un semis effectué trop tard, par exemple sur un sol gelé, est plus sujet à être emporté par l’érosion lors de pluies hivernales ou lors de la fonte des neiges.

Comment faire?

Comme pour un semis de printemps ou d’automne, le sol doit être préparé adéquatement. Un léger râtelage pour enlever les débris sur le sol et pour créer des ouvertures dans ce dernier est recommandé. L’ajout d’une fine couche de terre à gazon avant ou en même temps que le semis permettra d’assurer un bon contact entre les semences et le sol. On peut ensuite passer un rouleau à gazon partiellement rempli d’eau pour tasser légèrement le sol.

Contrairement à un semis de printemps ou d’automne, il n’est pas recommandé d’arroser suite au semis. L’eau apportée par la fonte des neiges au printemps suivant sera souvent suffisante pour garder le sol humide pendant la germination des semences.

Contre-indication : Le semis dormant n’est cependant pas recommandé sur les terrains ayant une pente plus élevée que 2%, puisque les risques d’érosion sont alors plus importants. Dans cette situation, l’utilisation de rouleaux de gazon est recommandée.

Bon jardinage!

Guillaume Grégoire

 

 

 

Catégories:
Pelouse

Vous aimerez aussi...