Jardinez à la verticale - Mjardiner

Jardinez à la verticale

Environ 85 % des Canadiens vivent dans les villes et comme plusieurs d’entre eux vous habitez dans un appartement ou un condo. Vous souhaitez cultiver des légumes et des fines herbes chez vous, mais vous n’avez pas de terrain ? Pourquoi ne pas tout simplement faire pousser vos tomates et votre basilic à la verticale ?


Afin de permettre aux citadins de cultiver des plantes potagères dans les endroits les plus exigus et inhospitaliers qui soient, de nouvelles technologies fort prometteuses, telles que les murs et les colonnes végétalisés comestibles, ont fait leur apparition récemment.

Crédit : Albert Mondor

La plupart des végétaux comestibles peuvent être cultivés à la verticale. Toutefois, les fines herbes et les légumes-feuilles, comme la bette à carde, l’épinard, le kale et la laitue, sont certainement les plantes potagères les mieux adaptées à ce type de culture. Certaines fleurs comestibles telles que les capucines et les tagètes donnent également de bons résultats lorsqu’on les cultive dans de telles conditions.

Si vous souhaitez faire pousser des poivrons ou des tomates sur un mur ou une colonne végétalisée, choisissez des plants compacts et retombants qui produisent des petits fruits tels que le poivron ‘Lunchbox’ et la tomate ‘Tumbling Tom’. Vous pouvez également opter pour le concombre ‘Saladmore Bush’, un cultivar plus trapu que la majorité des variétés typiques.

Finalement, comme les fraisiers n’ont pas besoin de beaucoup d’espace, on peut facilement les cultiver à la verticale. Certains cultivars de fraisiers produisent leurs fruits principalement en juin tandis que d’autres forment des fruits tout au long de l’été. De plus, il existe aujourd’hui de jolies variétés de fraisiers dont les fleurs sont rouges, roses ou blanches. Par exemple, le cultivar ‘Ruby Ann’ produit de belles fleurs de couleur rose très foncé presque rouge durant tout l’été qui se transforment ensuite en fruits coniques au goût sucré.

Certaines conditions sont essentielles pour que des plantes comestibles puissent bien croître et se développer à la verticale. Outre un ensoleillement adéquat, il est essentiel de fournir aux plantes un terreau riche et léger, composé de compost, de tourbe de sphaigne, de perlite et, idéalement, additionné d’un fertilisant à dégagement lent.

Il faut également arroser régulièrement les végétaux cultivés à la verticale. L’arrosage peut être effectué à la main, avec un arrosoir, ou avec un système d’arrosage goutte-à-goutte branché sur un robinet extérieur (avec ou sans minuterie). Durant l’été, deux à trois arrosages par semaine sont habituellement nécessaires.

Voici quelques méthodes qui vous permettront de jardiner à la verticale cet été :

1. Casiers et pochettes

Il est plutôt facile de cultiver des végétaux comestibles dans un mur végétalisé composé de casiers de plastique ou de métal ou de pochettes fabriquées avec un textile feutré très épais (Smart Pot offre ce genre de produit). Ces casiers ou ces pochettes, disposés en série et fixés au mur à l’aide de vis, sont ensuite remplis d’un terreau riche et léger.

Crédit : Les Urbainculteurs

2. Palette végétalisée

Vous pouvez donner une seconde vie à une palette de bois en en faisant un petit jardin potager vertical. Créez d’abord des pochettes de géotextile dans les espaces entre les lattes de bois. Fixez le géotextile avec une agrafeuse. Remplissez ensuite ces pochettes avec un terreau d’empotage et plantez-y des légumes et des fines herbes. Vous pouvez aussi opter pour des fleurs annuelles ou des plantes succulentes.

3. Tableau végétal

Vous pouvez facilement créer un mur végétalisé petit format, aussi appelé tableau végétal. Il s’agit tout d’abord de construire un cadre avec un contreplaqué – servant de fond – et des morceaux de bois d’environ 7 cm (3 po) d’épaisseur cloués ou vissés au pourtour. Remplissez ensuite le cadre avec du terreau d’empotage et recouvrez-le avec une membrane géotextile agrafée sur le cadre. Il est possible de cacher les agrafes avec un vieux cadre décoratif récupéré. Finalement, faites des incisions dans le géotextile et installez-y des plantes succulentes de petites dimensions, comme les échévérias, les kalanchoés et les orpins.

4. Colonnes végétalisées avec terreau

Certains types de colonnes végétalisées comestibles sont construites selon les principes de la mosaïculture. Ces colonnes sont en fait constituées d’une armature métallique légère recouverte d’une membrane géotextile. La membrane géotextile est agrafée à la structure métallique à l’aide d’agrafes en forme d’anneau ou à l’aide d’attaches de plastique autobloquantes (genre tie wrap). L’intérieur des colonnes est ensuite rempli avec du terreau d’empotage riche en compost, compacté afin d’éviter la formation de poches d’air. On peut aussi réaliser un modèle de colonne encore plus simple avec un treillis métallique en acier recourbé en forme de cylindre. On met alors de la paille autour du terreau pour éviter qu’il sorte du treillis.

Le terreau est arrosé à l’aide d’un système d’irrigation goutte à goutte disposé le long de l’armature de métal, à l’intérieur de la colonne, à une distance d’environ 10 cm de son pourtour et à une distance maximale de 30 cm les uns des autres. Puisque l’eau descendra dans le terreau par gravité, les tuyaux d’irrigation se rendent du sommet jusqu’à environ la moitié de la hauteur totale de la colonne. Le système d’irrigation est simplement branché à un robinet d’eau extérieur. Il peut aussi être très avantageux de munir le système d’une minuterie électronique.

Les végétaux sont ensuite plantés directement à travers la membrane géotextile qui recouvre la colonne. Il faut évidemment pratiquer des trous dans la membrane géotextile avant d’y insérer les mottes des plantes. Les trous sont faits à l’aide d’un poinçon conique en acier ou en bois franc tel que celui utilisé pour la plantation des bulbes. Les trous doivent avoir un diamètre à peine plus grand que celui du diamètre des mottes des plantes, variant de 2 à 6 cm. Au delà de 6 cm, il devient très difficile de pratiquer des trous et d’y insérer les plantes.

5. Tours végétalisées aéroponiques

D’autres types de colonnes végétalisées comestibles sont disponibles sur le marché horticole. Elles sont constituées de cylindres de plastique recyclé percés d’orifices dans lesquels sont installées les plantes. Chaque colonne est aussi munie d’un réservoir à sa base permettant de contenir de l’eau qui est distribuée aux plantes à l’aide d’une pompe et de tuyaux. Il s’agit en fait d’un système qui fonctionne sur les principes de l’aéroponique, c’est à dire que l’eau chargée de nutriments est simplement vaporisée sur les racines des plantes, à l’intérieur de la colonne. Le prix de ce genre de tour est habituellement assez élevé et il peut être avantageux de construire soi-même une colonne végétalisée pour une fraction du prix en utilisant un tuyau de plastique de fort diamètre.

Crédit : www.garden-tower.com

Par Albert Mondor, horticulteur et biologiste

Vous aimerez aussi...