Agriculture urbaine grâce à un potager en bac idéale pour petit espace

Potager en carré

Vous souhaitez vous aussi pratiquer l’agriculture urbaine et récolter vos légumes bio cet été, mais vous n’avez pas accès à une parcelle de terre ? Il est possible de cultiver vos légumes, fruits et fines herbes dans un bac surélevé, aussi appelé potager en carré, facile à construire. Voici comment faire.


1. Installez votre bac potager au plein soleil

Si vous voulez récolter des légumes en abondance, il vous faut idéalement installer votre bac dans un endroit très ensoleillé, loin des arbres matures. Bien que certains végétaux comestibles, tels que la bette à carde, la carotte, l’épinard, la menthe et le persil, tolèrent un peu d’ombre, la majorité des plantes potagères nécessitent au moins six heures d’ensoleillement par jour pour bien croître et se développer.

potager en bacUn potager en carrés typique en bois (crédit : Jean-Philippe Martin / La Shop agricole).

2. Utilisez un matériau durable

Pour fabriquer les parois de votre bac potager, utilisez idéalement un matériau imputrescible comme du bois composite, de la pierre ou des plaques d’acier. Cependant, n’hésitez surtout pas à récupérer certains matériaux pour la confection de votre bac. Des parois faites de ballots de paille, de branches d’arbres tressées, de vieux blocs de béton ou d’un ponceau en métal donneront assurément beaucoup de charme et d’originalité à votre bac potager tout en diminuant significativement les coûts de sa construction.

Bien que le bois soit un matériau très disponible, peu dispendieux et facile à travailler, il n’en demeure pas moins qu’il pourrit rapidement au contact de la terre. Si vous souhaitez tout de même utiliser ce matériau pour construire votre bac, optez pour du cèdre ou thuya occidental – les agriculteurs utilisent depuis longtemps cette essence de bois pour en faire des poteaux de clôture – et assurez-vous de recouvrir la partie interne des parois avec du polystyrène extrudé ou avec une membrane géotextile épaisse, idéalement plastifiée. Le bois torréfié, particulièrement le mélèze, est aussi un bon choix puisqu’il a la réputation d’être imputrescible. On peut même brûler la couche superficielle du bois à l’aide d’une torche. Cette technique ancestrale japonaise empêche les microorganismes de décomposer le bois.

 potager dans bacs en acier

Un bac potager dont les parois sont en acier durera de nombreuses décennies (crédit : Albert Mondor)

3. Fabriquez un bac profond

Il n’y a pas vraiment de règles précises quant aux dimensions que devrait avoir un bac potager. Toutefois, afin que les plantes potagères s’enracinent profondément et qu’elles aient une production maximale, il vous faut un bac dont les parois font au moins 40 à 45 cm (16 à 18 po) de hauteur. Quant à sa largeur, elle ne devrait pas faire plus de 90 cm (3 pi), sans quoi il vous sera difficile d’avoir accès au centre du bac pour pouvoir désherber, arroser et récolter.

Potager dans des sac style Smart pot

Une façon simple et efficace de créer un potager en bac sur une surface inerte et assurément de cultiver les plantes comestibles dans des pots de textile de forme rectangulaire (crédit : Jean-Philippe Martin / La Shop agricole).

4. Ajoutez du terreau

Si votre bac est disposé directement sur la terre, il est possible de la récupérer, après avoir enlevé le gazon, et d’y mélanger du compost afin d’obtenir la hauteur désirée. Par contre, si vous installez votre bac sur une surface asphaltée ou bétonnée, ou sur un sol contaminé, il est alors nécessaire de le remplir de terreau commercial en prenant bien soin de séparer celui-ci du sol existant à l’aide d’une membrane géotextile épaisse mais perméable.

Si vous ne récupérez pas la terre existante pour remplir votre bac, je vous recommande alors de le remplir avec un terreau commercial riche et léger. Un terreau vendu en sacs, composé à parts égales de compost, de tourbe de sphaigne et de perlite, fait habituellement l’affaire. De plus, certains terreaux contiennent un champignon mycorhizien qui se fixe aux racines des plantes et qui agit comme une extension du système racinaire puisant l’eau et les éléments nutritifs en plus grande quantité. Si le terreau que vous avez choisi n’en contient pas, vous pouvez vous procurer de la mycorhize commerciale et en ajouter au terreau. Assurez-vous également de mélanger au terreau un engrais naturel granulaire riche en azote et en potassium (formulation se rapprochant de 4-5-7), à raison de 1 kg par mètre cube ou environ 100 ml par plant.

5. Créez des allées

Si vous construisez plusieurs bacs pour réaliser votre potager, assurez-vous de les installer à une distance de 30 à 45 cm (12 à 18 po) les uns des autres et, sur les allées ainsi créées, épandez une épaisse couche de paillis organique ou minéral afin d’éviter d’avoir à les désherber constamment. Vous pouvez installer une membrane géotextile ou des sacs de plastique épais récupérés sous le paillis afin d’empêcher la croissance de toute herbe indésirable.

6. Choisissez des légumes bien adaptés

Qu’il s’agisse de fruits, de légumes ou de fines herbes, presque toutes les plantes comestibles conviennent à la culture en carrés. Même les carottes et les pommes de terre peuvent pousser en bac ! Cependant, les plantes potagères les mieux adaptées à la culture en bac sont les légumes dont on consomme les feuilles, comme la bette à carde, le céleri ‘Tango’, le chou, l’épinard, le kale et la laitue par exemple. D’autre part, les haricots nains et les pois fournissent d’excellentes récoltes lorsqu’on les cultive en bac. Les concombres, les courges ainsi que les cultivars de haricots et de pois grimpants conviennent également bien à la culture en bac pour peu qu’on leur fournisse un support sur lequel ils peuvent s’accrocher.

Aubergine patio baby

L’aubergine ‘Patio Baby’ est particulièrement bien adaptée à la culture en bac (crédit : Albert Mondor).

 

Si vous souhaitez cultiver des tomates en bac, vous pouvez opter pour un cultivar compact arbustif ou retombant qui produit des petits fruits, comme ‘Tasti Lee’ et ‘Tumbling Tom’ par exemple, mais sachez que les cultivars de plus grandes dimensions peuvent aussi être cultivés en bac avec succès. Vous pouvez également faire croître en bac des cultivars de poivrons et d’aubergines qui produisent des petits fruits, comme ‘Patio Baby’ par exemple.

 Albert Mondor, horticulteur et biologiste

Catégories:
Potager

Vous aimerez aussi...