Cultiver des agrumes à l’intérieur? Pourquoi pas! - Mjardiner

Cultiver des agrumes à l’intérieur? Pourquoi pas!

Cultiver des agrumes au jardin

Le printemps arrive enfin, les premiers bourgeons commencent déjà à éclore et l’odeur des premières fleurs rafraichissent nos narines. Pourquoi ne pas inviter ce bonheur printanier dans la maison ? L’odeur des fleurs d’agrumes est selon moi, le parfum le plus enivrant de tout le monde végétal ! Cet arôme peut même persister pendant des semaines ! Clémentines, orangers, mandarines, limes, citrons et même le pamplemousse peuvent décorer votre intérieur. Comment faire ?


 comment conserver des agrumes au quebec

Avant toute chose, si vous décidez de partir des graines provenant de fruits achetés à l’épicerie, il n’est pas rare de constater que le taux de germination est faible, voire un échec. La plupart de ces fruits sont naturellement stériles donc, soit la graine n’est pas à maturité et la germination n’apparait pas, soit il poussera mais ne donnera jamais de fruits !

Bon à savoir : informez-vous si ces fruits sont de nature hybride de première génération (hybride F1), car ceux-ci ne donneront pas des plantes identiques au plant d’origine.

Pour ces raisons, il vaut mieux acheter des semences certifiées dans un centre jardin. Armez-vous de patience car le plant ne produit pas ses fruits avant 3 à 5 ans ! Pour les jardiniers impatients comme moi, achetez-vous plutôt un plant déjà prêt à la récolte. En cette période de l’année, les jardineries proposent un vaste choix intéressant parmi les variétés d’agrumes. Ils seront en fleurs et plusieurs plants porteront déjà leurs petits fruits.

Je vous présente les agrumes les plus populaires, cultivables dans la maison :

L’oranger calamondin / Citrus mitis

Oranger ou calamondin Citrus mitis

C’est le fameux oranger à la floraison continuelle, au parfum puissant, vendu partout. Il produit de petits fruits orangés toute l’année, mais surtout au printemps et à l’automne. Par contre ils sont amers, mais vous pouvez quand même les cuisiner en marmelade, confits ou en zeste. Légèrement épineux, le plant peut atteindre les 2 mètres de haut à maturité. On le surnomme parfois « oranger d’appartement », car il est capable de supporter la chaleur sèche qui règne dans les appartements en hiver, et il s’accommode fort bien de la culture en pot. Idéal pour les débutants.

Le citronnier / Citrus limon «Meyer»

Citronnier ou Citrus limon Meyer

L’un des plus recherché pour son excellente production tout au long de l’année. Très facile de culture et l’une des variétés les plus sucrées ! Nous l’aimons aussi car il y a absence d’épines, donc une bonne amie des animaux ! Le fruit à maturité passe du jaune à l’orange, dû à son hybridation avec la mandarine et le pamplemoussier. Sujet à controverse ! 2 mètres de haut à maturité, voire 3 mètres.

Le pamplemoussier / Citrus maximaPamplemoussier ou Citrus maxima

Du latin maximum car évidemment ses fruits sont très grands et très gros. Feuillage vert brillant aux grosses fleurs blanches très odorantes. Gros fruit verdâtre sphérique ou piriforme. L’arbre fleurit de mars à juin. La pulpe du fruit, d’une rose-rouge et translucide, est acidulée et amère. Fruits à maturité durant l’hiver. Attention, il est épineux ! Maximum à maturité : la hauteur de votre plafond !

Le limier / Citrus aurantifolia

Limier ou Citrus aurantifolia

 Un de mes préféré, car il est l’un des seuls agrumes à être particulièrement aromatique par ses feuilles lorsqu’on les frotte avec les doigts. Il dégage un léger parfum même lorsqu’il n’est pas en fleurs. Croissance quand même très lente, il peut produire jusqu’à 2 récoltes par année, mais davantage en hiver. Maximum 2 mètres de haut. Attention, il est aussi épineux. Il produit des citrons verts, plus acides et plus parfumés que le citron jaune classique. Parfait pour faire la fameuse tarte à la lime d’antan. Miam !

Le clémentinier / Citrus clementina

Clémentinier ou Citrus clementina

Le clémentinier donne des fruits juteux, acidulés et sucrés, qui sont matures à partir d’octobre. Les clémentines sont vertes puis prennent une belle teinte orange. Celui-ci tolère très mal la sécheresse à l’intérieur, donc munissez-vous d’un pulvérisateur avec de l’eau pour le rafraîchir presque quotidiennement en hiver. Donne des fruits sans pépins. On aime ! Maximum 2 mètres de haut, voire moins. Sans épines.

Le mandarinier / Citrus reticulata

Mandarinier ou Citrus reticulata

De culture semblable à celui du clémentinier, le fruit est légèrement plus gros et produit de petites épines qui sont parfois absentes, selon la variété. Hauteur variable selon le spécimen.

L’oranger / Citrus sinensis

Oranger ou Citrus sinensis

Le vrai oranger ! Fruits juteux et sucrés. Recherchez la variété ‘Navel, la plus populaire et appréciée de Californie. Peut atteindre votre plafond à pleine maturité ! Légèrement épineux.

Exposition et arrosage :

exposition et arrosage agrumes

En premier lieu, sachez que n’importe quel plant d’agrume demande le plein soleil et beaucoup de chaleur. Une situation plein sud est idéale! Aussi, ils boivent beaucoup d’eau lorsqu’ils sont en plein croissance, de mars à octobre : veillez à bien humidifier la terre dès qu’elle sèche en profondeur. En hiver, espacez vos arrosages et humidifiez quotidiennement le feuillage, car la plupart des agrumes supportent mal le manque d’humidité et notre chauffage de maison.

Engrais:

Fertilisez de mars à octobre avec un engrais spécialement conçu pour les agrumes. Les algues marines et l’émulsion de poisson sont aussi de bons engrais bio.

Pollinisation :

Pollinisation des agrumes

La plupart des agrumes produisent des fruits sans fécondation de leurs fleurs, mais pour un taux de réussite garanti, je vous suggère fortement de polliniser manuellement chaque fleur avec un coton-tige. À l’intérieur, il n’y a pas d’abeilles, c’est donc à vous de reproduire la même chose de fleur en fleur avec le coton-tige en prélevant le pollen. En été, sortez votre agrume à l’extérieur, il en profitera grandement et la pollinisation sera d’autant plus facile !

Taille :

Étant donné que la plupart des agrumes deviennent de véritables géants dans nos maisons, pensez à les tailler régulièrement à chaque année pour contenir leur croissance, mais aussi pour favoriser un feuillage plus fourni. En général, la taille se pratique au printemps, mais elle peut varier selon la période de fructification de chaque agrume. L’idéal est de tailler lorsque la fructification est terminée.

Pot et terre :

Les agrumes demandent tous un sol riche et bien drainé. Lors du rempotage, valorisez les pots en terre cuite qui respirent bien par leur surface poreuse et leurs trous de drainage. Une terre conçue pour les plantes d’intérieur est bien adaptée pour le rempotage. 

Conclusion

Avec toutes ces informations utiles, je ne doute pas que vous tomberez sous le charme de votre premier fruitier à la maison. Qui sait, peut-être aurez-vous un département de fruits comme à l’épicerie? Bonne cueillette !

Dany

 

Vous aimerez aussi...