Les succulentes, les incontournables! - MjardinerSerres Ste-\u00c9lie.\r\nCeci aura \u00e9t\u00e9 ma plus belle d\u00e9cision ! Cela fait maintenant 6 ans que je travaille pour cette entreprise et elle ne cesse de se d\u00e9velopper et se moderniser dans ce domaine. C'est ce que je cherchais. Elle m'a permis de travailler dans tous les aspects du domaine de l'horticulture, mais surtout de trouver ma branche exacte : sp\u00e9cialiste des plantes vertes.\r\nJe suis aujourd'hui un v\u00e9ritable passionn\u00e9 de ce monde tropical, j'en suis gaga ! Pourquoi? Il y a tellement de diversit\u00e9, de couleurs, de formes et d'odeurs, cela me fascine et m'inspire \u00e0 la fois. Il y a une plante con\u00e7ue pour chaque personne ! C'est un monde infini de possibilit\u00e9s pour d\u00e9corer les int\u00e9rieurs.\r\nPartager cette passion avec le public me rend vraiment heureux et je suis particuli\u00e8rement fier de faire partie de cette belle \u00e9quipe de Mjardiner ! \r\nDany R. Leli\u00e8vre","sameAs":[]}]}

Les succulentes, les incontournables!

Les plantes succulentes sont aussi appelées plantes grasses. Il en existe des milliers de variétés différentes et elles sont très tendances depuis quelques années. Pourquoi donc?


Avec leurs formes et leurs couleurs variées, elles sont magnifiques dans de jolis pots et décorent très bien une pièce de maison.

Mais par-dessus tout, elles sont vraiment faciles d’entretien!

les succulentes

Pourquoi dit-on « succulentes »? Par leur goût?

Non pas du tout! Et je vous déconseille fortement de les consommer, je crois que vous n’aimerez pas.

En fait, le terme « succulente » veut dire «plein de sucs».

Ce qui les différencie des autres plantes, ce sont leurs feuilles charnues, épaisses ou bombées. Les succulentes proviennent en grande majorité d’un milieu aride et sec. Pour survivre, elles ont la capacité d’emmagasiner de l’eau dans leurs feuilles et leurs tiges sous forme de sève (suc).

L’aloès en est un bon exemple.

aloes vertus

Coté lumière ?

Comme les cactus, la grande majorité des plantes succulentes demandent beaucoup de lumière, donc le plein soleil.

Une fenêtre exposée au sud est l’endroit idéal, mais elles peuvent très bien s’adapter à un éclairage moyen, à l’est ou à l’ouest

avec quelques heures de soleil direct et toujours près d’une fenêtre.

Les indices pour savoir si elles manquent de lumière? Leur tige s’allonge excessivement, les branches sont retombantes ou tout simplement un arrêt de croissance.

Et si j’ai un éclairage indirect ou peu de lumière?

Une chance pour vous, il en existe quelques-unes! Surtout à feuillage vert foncé. Certains Gasterias et Haworthias tolèrent quand même bien une certaine ombre, mais la sansevière (langue de belle-mère) est la championne pour ces endroits.

En fait, elle tolère tous les éclairages possibles, mais si vous la placez à l’ombre la croissance est très lente, tout simplement.

Si vous recherchez encore plus tendance pour l’ombre, le Zamioculcas (ZZ Plant ou plante ZZ) est vraiment extraordinaire par son feuillage unique! (Montrer les 2 plantes)

sanseviere et zamioculcas

Et pour l’arrosage?

 Le meilleur moyen de les tuer est de trop les arroser! En effet, si vous arrosez trop et que cela ne sèche pas rapidement entre les arrosages,

la pourriture s’y développera et c’est la mort assurée! Avant d’arroser toute succulente, enfoncez un doigt dans son terreau : il est important de bien le laisser sécher entre les arrosages.

S’il est sec au toucher, arrosez modérément et s’il est encore humide, retardez l’arrosage encore. Dites-vous que plus votre pot sera gros, moins les arrosages seront fréquents.

Pour les plus petits pots et même les arrangements à plusieurs succulentes, arrosez avec un pulvérisateur au jet direct, cela évitera que vous arrosiez trop à la fois.

Aussi, plus il y aura de soleil, plus le terreau de votre plante sèchera vite. Moins de soleil, il sèchera moins vite!

Bon à savoir!

La sansevière ou langue de belle-mère est extraordinaire par sa capacité à être abandonnée durant l’hiver si elle est à l’ombre.

En effet, vous pouvez complètement arrêter les arrosages d’octobre à mars et elle ne changera pas du tout d’allure.

En fait, elle va tomber en dormance et sa croissance sera tout simplement arrêtée.  La préférée des paresseux d’entretien!

Un terreau spécifique?

 Le substrat doit être bien drainant et se rapprocher d’un sol désertique ou semi-aride.

On utilise le même type de substrat que pour les cactus, soit un mélange de terre, de terreau et de sable.

L’engrais dans tout ça ?

Ce n’est qu’optionnel. Il n’est pas tant nécessaire de les nourrir avec de l’engrais si l’on veut que leur croissance demeure lente.

Mais pour un beau feuillage lustré et en santé, une ou deux applications d’engrais tout usage par année sont recommandées, au printemps ou en été. Et seulement à 1/8 de la dose recommandée.

Quels contenants préfèrent-elles ? 

Un pot avec un trou de drainage est l’idéal! Encore mieux, les pots de grès ou terre cuite, car la surface est poreuse et assèche plus rapidement le terreau entre les arrosages.

Si vous optez quand même pour un pot sans trou de drainage, il vous faut obligatoirement mettre de la roche au fond (environ 5cm) pour faire office de drainage et que l’excédent d’eau puisse se rendre aux roches et non rester au niveau des racines et que s’en suive la pourriture.

Aussi, munissez-vous d’un humidimètre pour aller vérifier au fond du pot si cela est encore humide.

À éviter absolument

Les terrariums fermés ou pratiquement couverts. Les succulentes détestent l’humidité, elles finiront par pourrir!

Optez plutôt pour un terrarium à aire ouverte sur le dessus comme ceux-ci et n’oubliez pas la roche!

Que puis-je utiliser comme finition sur le dessus?

De nombreuses personnes aiment bien couvrir leur terreau avec une couche de pierres décoratives. C’est très joli, mais il faut tasser les pierres et toucher terreau pour juger si la plante a besoin d’arrosage.

Dites-vous que la couche de gravier fait office de paillis donc cela sèchera moins entre les arrosages, alors soyez modéré!

Voilà! Tout simple, tout beau. Facile à placer. On peut associer différentes succulentes sans problème pour créer de beaux arrangements floraux.

Le choix est sans limite, tant que vous êtes créatif, il n’y a pas lieu de s’arrêter!

Bon montage!

Dany R. Lelièvre

 

Vous aimerez aussi...